Etat d’urgence de Jean-Pierre Chrétien-Goni

Une scène nue. Quatre personnages entrent et se dirigent vers le public. Ils sont de toute évidence «dirigés» par un individu très solennel, fonctionnaire International. Ils sont en mission collective, chargés d’informer le public de l’Etat d’Urgence qui vient d’entrer en vigueur. L’Homme Sans Qualité est un individu ordinaire, très ordinaire. La Caissière du Supermarché est une jeune femme qui lutte pour survivre.
 

Frontières de Jean-Pierre Chrétien-Goni

Les frontières entre les pays sont le symbole des divisions de l’humanité. Les voyageurs les traversent, les exilés les déchirent. Les conquérants les dessinent sur les cartes des pays soumis, les peuples se plient à leurs lignes arbitraires.

Cliquez ici pour télécharger l’intégralité du texte

Inu le chat de Takezo Hokuto

 

Inu est l’un des plus anciens tengu qui soit. Il apparaît sous la forme d’un petit chaton, faible, peureux, mais doux et tendre, tout ce que l’on aime chez les chatons. Inu préfère les grands propriétaires terriens, les hommes d’affaires peu scrupuleux, parfois des seigneurs de guerre avides de pouvoi. De grandes dames vicieuses…

 Cliquez ici pour télécharger l’intégralité du texte

Exercices de la dignité de Jean-Pierre Chrétien-Goni

Il m’arrive parfois d’être traversé. Je veux dire, vraiment traversé, comme peut l’être une rue, un bras de mer, un cours d’eau. Mais, là, je parle de personnes. Je comprends votre étonnement, ma condition est étrange, je vous l’accorde. Ils…passent en mon travers, d’ici vers là. Ni piétinement, ni effraction brutale, rien de tel.

Cliquez ici pour télécharger l’intégralité du texte

Les appels du large de Jean-Pierre Chrétien-Goni

Personnages :

Celle-du-large, la figure des appels d’infinies manières (C) Jiabi, le docker, dit Doc (J) Philistin le légionnaire aux pieds nus (P) Atmos, l’instituteur rompu, dit « tuyau-d’acier » (A) Mariam (M), Yon (Y): Passagers Clandestins S, une spectatrice arrivée en retard, qui par erreur se retrouve sur la scène

Temps 1 l’embarquement
 
C: ( au public) on m’a demandé de jouer l’appel du large…c’est simple, non? j’ai essayé de tout imaginer, tout, vraiment tout : le bord d’une digue,…

Cliquez ici pour télécharger l’intégralité du texte

Pièces misérables de Jean-Pierre Chrétien-Goni

Ces textes sont issus de multiples chantiers d’improvisation entre 2004 et 2006. Le travail de notre Compagnie, «Le Cercle de Craie», se déplaçait de résidence ne résidence, dans les lieux obscurs de notre temps, lieux de l’enfermement carcéral, psychiatrique, ghettos urbains…

Ce sont ces traversées bouleversantes, ces rencontres inouïes, qui ont donné naissance à ce qui est consigné ici: histoires de quartier, fables de prison, personnages hors normes, funambules sociaux, acrobates épiques de l’existence, lutteurs infatigables contre toutes les formes d’anéantissement.

 

Cliquez ici pour télécharger l’intégralité du texte

Mélange Instable de Jean-Pierre Chrétien-Goni

Un jeune comédien s’avance sur scène, il vient pour la lecture d’un texte. Ce texte n’est pas n’importe lequel : c’est L’Enfant Criminel de Jean Genet, censuré lors de sa diffusion radiophonique en 1948.

Il commence la lecture et finalement s’interrompt, puis reprend la parole, sa parole cette fois-ci est son histoire.

 

Cliquez ici pour télécharger l’intégralité du texte

Ici bas de Jean-Pierre Chrétien-Goni

 J’ai fréquenté les prisons pendant de nombreuses années. Dans la plupart des cas, pour tenter d’y inventer du théâtre avec des détenus, femmes ou hommes, qui acceptaient de vivre cette improbable aventure.

Ici Bas est né essentiellement de rencontres avec quelques unes de ces femmes, de leurs histoires inouïes, d’histoires autant entendues que rêvées, ou redoutées…l’imaginaire et le réel se croisent sans avertir et je le préfère ainsi.

Cette pièce a connu plusieurs versions, elle s’est construite peu à peu dans cette inquiétude que représente pour chacun d’entre nous la figure de la «femme criminelle».

Cliquez ici pour télécharger l’intégralité du texte

Frontières de Jean-Pierre Chrétien-Goni

Les frontières entre les pays sont le symbole des divisions de l’humanité. Les voyageurs les traversent, les exilés les déchirent. Les conquérants les dessinent sur les cartes des pays soumis, les peuples se plient à leurs lignes arbitraires.

Les deux pièces présentées ici sont hantées par les images bouleversantes livrées en 1991 par le cinéaste Théo Angelopoulos dans «Le Pas suspendu de la Cigogne».

 Cliquez ici pour télécharger l’intégralité du texte

Le déluge de Jean-Pierre Chrétien-Goni

Cette pièce a été écrit en 2003, au moment de la troisième guerre du Golfe, en Irak. J’avais depuis longtemps été troublé par la puissance de l’épopée de Gilgamesh, comme une sorte de récit originaire de notre civilisation humaine, antérieur à l’Ancien Testament. Un conte premier qui lance la question centrale, anthropologique: qu’est ce qu’être humain?

Une histoire indépassable, issue de notre mémoire collective la plus profonde. Et voilà que dans cet ancien pays de Sumer, au début de ce XXI ème siècle, la guerre étend encore sa dévoration: nous n’en avons pas fini avec ça…la question de l’homme avec l’homme. Gilgamesh, Enkidou…

 

Cliquez ici pour télécharger l’intégralité du texte

Aux armes, ect… de Jean-Pierre Chrétien-Goni

Cette fable sur notre monde l’imagine divisé en deux: le Monde d’en Bas et le Monde d’en Haut. Ce dernier est une gigantesque «casse automobile», une déchèterie pour métaux où vivent quatre personnages: Cric, Manivelle, deux adolescents, Averroès, clochard poète et Emereck gardien d’un cirque désaffecté.

Le monde du Bas, c’est en vérité le nôtre; le monde des gens qui s’affairent, du pouvoir, de la souffrance, du cours ordinaire de la vie. Et ce monde là nous est proposé sous une forme future qui en fait la caricature un peu noire de celui que nous habitons.

 

 Cliquez ici pour télécharger l’intégralité du texte

ALNA éditeur théatre-cinéma  de Véronique Chabot

1°- L’éditeur procédera à la publication d’un texte dramatique écrit par l’auteur, et portant le titre suivant (sous réserve de sa disponibilité juridique et susceptible de toute modification dont l’auteur et l’éditeur seraient d’accord) :

LE TEMPS DES GARÇONS

 2°- Le présent contrat est conclu pour une période d’une année et prendra donc fin, en l’absence d’avenant  écrit prorogeant sa validité, le 23 février 2011 à minuit.  

3°- Selon le souhait de l’auteur, l’ouvrage sera publié sous le nom suivant nom : Clyde CHABOT.

4°- L’auteur déclare que son texte n’a fait l’objet d’aucune publication antérieure sous aucune autre forme chez un autre éditeur, ou dans le cas contraire, qu’elle en a retrouvé la libre exploitation ; elle certifie également n’être liée par aucune clause de préférence à une autre maison d’édition. 

 

 Cliquez ici pour télécharger l’intégralité du texte