0177359436

LE VENT SE LÈVE...!

Tiers lieu d'art et de culture

"On ne transformera pas le monde si on ne transforme pas les imaginaires" Édouard Glissant

C’EST CHAUD, C’EST BRÛLANT, C’EST MAINTENANT !


Nous accueillons du 19 octobre au 3 Novembre  Fabrice Nicot et six artistes membres des communautés du vaudou haïtien: 

Marie-Suze Jean-Baptiste, Marie-Carmele Mentor, Sheila Tanisma, Mirlande Merville, Dalia Jean, Nadilie Charles.

Il s’agit là de rencontres exceptionnelles sous forme de performances, danses et conférences sur

 

« LES ARTS VIVANTS DE LA TRANSFORMATION »

 

 

Présentation des artistes haïtiens invités:

 

 

 

Concernant les stages, vous pouvez réserver et payer en ligne: ici


LE VENT, C’EST QUOI, C’EST QUI, C’EST COMMENT?

L’ACTUALITÉ…ET LA PROGRAMMATION A VENIR

Inscrivez vous à notre Newsletter !

Pour être au courant de ce qui se passe au Vent se Lève!

Les Arts vivants de la transformation, accueil d’artistes de la communauté vaudou, du 19/10 au 3/11

Soirée RADIATE / DECAY : ENSEMBLE ECONOMIQUE, 31 octobre 20h30

Oubliez les citrouilles et le kitsch, on vous attend pour partager une véritable expérience du sombre au Vent Se Lève...

Scènes sur Seine, le 7 novembre

Rencontres Artistiques en Île-de-France un modèle original de diffusion fondé sur la coopération. (Sous l’impulsion du Synavi Ile de France)

Scènes sur Seine, le 8 novembre

Rencontres Artistiques en Île-de-France un modèle original de diffusion fondé sur la coopération. (Sous l’impulsion du Synavi Ile de France)

NOS CHANTIERS DE L’ANNÉE…

# ÇA CONTINUE

Les Créatifs Chroniques racontent la fin du monde, les lundis à 18h

LES PETITS RÉCITS DE NOS FINS DU MONDE CONTINUENT!

Les coïncidences mensuelles, un samedi par mois

Les Coïncidences du Vent qui en sont à leur 35ème épisode depuis un an et demi, vont revenir dès le...

Faust Rouge, de la Cie IPQR, les mardis, en janvier 2019

DES IMAGES DU SPECTACLE

# NOUVELLES TENTATIVES

Les formations numériques

Théâtre et neurodiversités, un Festival?

Contenu en cours de préparation….

Science-Frictions, avec le Conservatoire des Arts et Métiers

Une nouvelle collaboration avec l’Equipe Innovation, sciences et techniques du Conservatoire National des Arts et Métiers qui démarrera en octobre…on...

Le Tango revient au Vent avec Arno! à partir du 5 octobre

Voilà le Tango qui revient avec Arno

UNE IMAGE PAR SEMAINE…


Une image par semaine….

est mise en ligne chaque jeudi, créant un espace de création partagée autour de la série « LA NUIT HANTÉE » de la photographe  en résidence au Vent se Lève…!. Les images se succèderont, disparaîtront, laissant la place à d’autres, instaurant ainsi une traversée de la vie dans l’éphémère des choses, la fragilité de la mémoire et la remontée des réminiscences.

Chacun pourra se saisir d’une image et déployer une parole personnelle sous forme d’une photographie ou/et d’un texte en l’associant à des moments de son histoire et l’envoyer à : contact@christine-delory.com

Biographie

Christine Delory-Momberger est universitaire, essayiste et artiste photographe. Elle mène depuis 2010 un travail photographique sur l’intime, la mémoire, l’histoire personnelle et collective dans lequel elle mêle dans un geste intuitif photographies personnelles ou anonymes, images d’archives et images récentes. Elle fouille l’image dans une incessante quête, tentant de traverser la fixité de sa surface, d’aller au-delà de l’étale de ce qu’elle montre à voir pour toucher l’enfoui, le profond, l’inouï. De nouvelles images surgissent alors, s’assemblent et forment une histoire incertaine, hantée, tendue d’une violence sourde.

    Au titre de son intérêt pour le biographique et de sa relation à la photographie, elle a de nombreuses publications sur la photographie et intervient régulièrement dans des congrès internationaux.

www.christine-delory.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NUIT 1

des aperçues

tremblées

aux travers

des éclats de la nuit

un instant captives

retenues

dans le filet

de la mémoire

elles filent

trouent

la membrane

du temps

la nuit hantée

carnets

du creux de la nuit monte une nuit plus profonde encore, livrant le passage aux images enfouies, ensevelies dans la retenue de l’oubli. Elles filent, tendues, spectrales, brouillant les frontières de l’absence et du temps, elles s’élèvent, impactent le sommeil de leurs ombres épaisses, disparaissent. Les jours gardent l’empreinte de leur tracé fugace. Revenues des lointains d’une mémoire troublée, des images se mêlent à des surgissements inouïs bouleversant l’ordre ténu d’un vivre. Ces carnets sont le journal des nuits hantées où la veille et le sommeil se confondent et se lient, ouvrant la voie du tréfond.