Les Ateliers avec les résidents du Foyer Hemet

 

Que sont nos rêves? Que sont devenus leurs rêves?

Au final, il n’y a pas une grosse différence, à les voir, j’ai l’impression de croiser une partie de mon histoire… Une belle part de l’histoire humaine, devrais-je dire…

À les voir et les écouter nous raconter leur périple et les souvenirs de toute une vie, un constat lourd de tout son poids, presque mort. Des Histoires qui nous racontent notre Histoire. Chaque semaine c’est une claque dans la gueule, je suis bousculé, mal à l’aise, des malaises et de la tristesse… Chaque semaine pénétrer dans ce foyer (certains diront que c’est mieux que rien) aux murs glacés, un long couloir, de la peinture ternie, les lieux communs, cuisines, douches, toilettes et toutes ces chambres aussi petites que des cellules. Fichtre, c’est ainsi que l’on traite ces anciens ouvriers, vieillis par la vie et les maladies, un peu trop étrangers et pourtant plus français que d’autres. Dans l’abandon, l’indifférence, ils gardent toute leur fierté… Chaque semaine, leurs sourires, leurs mots, doux, durs et sincères, parfois comme si j’étais un ami et à d’autres moments comme un fils… Chaque semaine, c’est le coeur lourd et triste que je les quitte et les retrouve.

Takezo Hokuto