0177359436

Le Musée vivant et éphémère des Migrations

Des résidents d’un Foyer abritant des travailleurs migrants fabriquent avec nous un Musée Vivant de leurs histoires de migration. Simplement se souvenir de l’existence de ces hommes qui ont construit nos villes.


Le Vent se Lève propose à une quinzaine de résidents du foyer ADEF de Chevilly La Rue accueillant des travailleurs migrants de créer un espace éphémère qui puisse rendre compte d’un espace-temps entre mémoire et futur : un musée éphémère où seront présentés des objets, des photos, des vidéos et des installations théâtrales.
En effet, le foyer va être détruit d’ici la fin 2019 et il s’agit de donner forme à ce patrimoine, cette mémoire et cet avenir envisagé.
Comment représenter ce dont on a rêvé, ou ce dont on rêverait dans une vie future, dans un nouveau lieu ?

On présentera des archives iconographiques du quartier qui introduiront le travail de mémoire et amèneront les résidents à se souvenir. Les participants seront amenés à collecter informations, récits, images, sons, objets. Ils choisiront les éléments qu’ils souhaitent donner à voir.

Cette matière constituera la base du travail plastique et théâtral.
Les résidents travailleront avec la plasticienne Pilar Perez sur la réalisation d’objets imaginaires pour représenter cet espace-temps entre mémoire et futur.
Avec Jean-Pierre Chrétien Goni et Hélène Labadie ainsi que deux comédiens, les participants travailleront à l’improvisation théâtrale en formant des binômes avec les comédiens. Ces improvisations viendront nourrir de courts récits autobiographiques afin d’alimenter la partition collective.

Les participants se retrouveront deux fois par mois pour mettre en commun ces créations. Avec Pilar Perez, ils vont imaginer l’installation scénographique du musée dont ils se feront les guides une fois le lieu ouvert.

Les restitutions théâtrales auront lieu au musée éphémère.

 

Date et durée de mise en œuvre:

Le projet commence en avril 2018 et doit s’achever avant l’hiver 2020, date de la destruction du Foyer.
La fréquence des interventions sera de deux demi-journées par semaine sur 15 mois réels.

Avril-Juillet 2018 : création du collectif de résidents ; premier temps de collecte : récits, photos, sons, objets

Septembre-Décembre 2018 / Février-Mai 2019 : mise en place des ateliers : écriture, fabrication d’objets, ateliers d’improvisation théâtrale.

Juin –Juillet 2019 : Mise en place du musée, vernissage, visites guidées, évènements. Septembre 2019 : Clôture, dispersion des fragments.

Ce projet a été rendu possible grace à l’aide du Fonds de Dotation InPact, des Archives Départementales du Conseil Départemental du Val de Marne, des Foyers ADEF, de la Ville de Chevilly-Larue, de la société Expansiel