0177359436

Coïncidence n° 37, 14 mai 19h

 Cie Arti-zanat, Monsieur Abdelhamid, Transformation !:

Migrants, immigrés, exilés, déplacés… entrelacs de récits coïncidants?

 Trois performances de 20mn environ…pour une durée totale maximale d’1 heure

(Votre soirée est donc libre, pas de raison d’hésiter !)

Entrée libre, mais on peut donner, contribuer… 

Qu’ont-elles à voir les unes avec les autres?…allez savoir…ou plutôt, venez savoir, on vous y attend ! 

1-« Ilunga Mbidi – Chemins d’exils », théâtre, (extrait) est né de la rencontre de Cédric et Richard, deux artistes s’étant tous deux « exilés » de leur milieu d’origine.


Cédric est originaire de Kinshasa en RDC. Richard vient d’un petit village de la campagne française. Ils se sont rencontrés à Massy en 2014. Cédric, acteur, musicien, réfugié, est hébergé dans un centre d’accueil de la Cimade. Richard, acteur, metteur en scène, y propose des ateliers. Le courant passe, la rencontre est forte. Très vite l’envie, le besoin d’être sur scène ensemble : raconter leurs rêves, partager leurs histoires… « 

 

Photographies de Sladjana Stankovic
…………………………………………………….
« En choisissant d’évoquer la figure d’Ilunga Mbidi, premier empereur Luba, nous souhaitons poser la question de l’exil, d’une nécessaire rupture et des chemins ouverts vers de nouveaux horizons.
Ces questionnements sous-tendent notre recherche artistique qui interroge à rebours les chemins de nos deux vies : prendre comme point de départ notre rencontre, ici en France, puis remonter le temps jusqu’à « l’origine ». Explorer ces endroits de bifurcations et de ruptures qui ont fait que, venant de si loin l’un de l’autre, nous nous rencontrions.
Nous souhaitons travailler à partir de nos souvenirs et de nos rêves, convoquer les lieux où nous avons grandi au travers d’images et de vidéos, raconter des rencontres qui nous ont constitués.
Inventer un langage scénique, une forme avec des mots, de la danse, de la musique, des images. »


http://arti-zanat-compagnie.net/


2- « Le théâtre de Monsieur Abdelhamid », documentaire court de JP Chrétien-Goni, 15 mn

Il est arrivé devant la caméra. Il s’est invité. Tonitruant, vitupérant, précis, si précis dans ses gestes et ses intentions. Du théâtre. Rien à dire de plus. Comme une leçon, malgré ses 89 ans. Et il est question de solitude, d’un monde difficile, pour le dire ainsi, si inhospitalier. Mais il le répète: rester poli. Toujours rester poli dans un monde hostile. Chaque fois que nous nous croisons, avec AbdelHamid Hamoud, nous nous embrassons comme de vieilles connaissances. Et il m’invite toujours à aller danser avec lui, où qu’on soit, même sur le trottoir de l’avenue devant le Foyer. Oui, j’ai le sentiment de connaître avec lui un véritable « trésor national »; lui qui est arrivé dans les années 60 dans le sud de la France et a traversé 50 années de travail dans un pays qui ne le voit plus. Et pourtant est-il invisible cet homme de scène?

 

 

3- « Transformation », Fragment d’une sequence radiophonique, de l’Atelier de Réalisation de la Maison d’Arrêt de Villepinte, animé par Stekri, Hélène Lévêque et Jane Birmant