Textes, fictions, Editions 181

LE VENT SE LÈVE...! > Textes, fictions, Editions 181

A FORCE DE REGARDER PAR LÀ

de Ignacio Charraldé

Sur la scène, un homme blanc, pas si jeune et près de lui, un homme noir, pas si vieux.
Le second parle de l’autre, qui se tait et regarde le monde qui l’entoure avec les yeux grands ouverts, des textes pleins les bras.

Ce texte a été interprété les 6 et 7 décembre 2012 au Vent se Lève! à Paris par Mamadou Diakhité et l’auteur.

Cliquez ici pour afficher le document et vous pourrez le télécharger :A Force


Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la
Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.
Capture d’écran 2017-04-19 à 18.22.56

AUX ARMES, etc…

de Ignacio Charraldé

 

Cette fable sur notre monde l’imagine divisé en deux: le Monde d’en Bas et le Monde d’en Haut. Ce dernier est une gigantesque «casse automobile», une déchèterie pour métaux où vivent quatre personnages: Cric, Manivelle, deux adolescents, Averroès, clochard poète et Emereck gardien d’un cirque désaffecté. Le monde du Bas, c’est en vérité le nôtre; le monde des gens qui s’affairent, du pouvoir, de la souffrance, du cours ordinaire de la vie.

Cliquez ici pour afficher le document et vous pourrez le télécharger: Aux Armes


Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la
Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.
A

FRONTIÈRES

de Ignacio Charraldé

 

Les frontières entre les pays sont le symbole des divisions de l’humanité. Les voyageurs les traversent, les exilés les déchirent. Les conquérants les dessinent sur les cartes des pays soumis, les peuples se plient à leurs lignes arbitraires.

Les deux pièces présentées ici sont hantées par les images bouleversantes livrées en 1991 par le cinéaste Théo Angelopoulos dans «Le Pas suspendu de la Cigogne». La ligne frontalière loin de n’être qu’une abstraction, est montrée sous sa forme physique, palpable: fleuve, tracé sur la chaussée d’un pont, route d’asphalte. La frontière est un espace inséré de force dans le milieu des humanités.

Les deux fables qui suivent, explorent le lieu imaginaire d’une frontière épaisse, d’une mer à traverser, d’une montagne à gravir, d’un mur qui cisaille une terre, une maison, un homme.

Cliquez ici pour afficher le document et vous pourrez le télécharger :Frontières


Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la
Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.
a0f83b0c-31f1-4a50-aa18-2f4dd40349fa

ICI-BAS

ou La Peau des Hommes

de Ignacio Charraldé

 

J’ai fréquenté les prisons pendant de nombreuses années. Dans la plupart des cas, pour tenter d’y inventer du théâtre avec des détenus, femmes ou hommes, qui acceptaient de vivre cette improbable aventure. Ici Bas est né essentiellement de rencontres avec quelques unes de ces femmes, de leurs histoires inouïes, d’histoires autant entendues que rêvées, ou redoutées…l’imaginaire et le réel se croisent sans avertir et je le préfère ainsi. Cette pièce a connu plusieurs versions, elle s’est construite peu à peu dans cette inquiétude que représente pour chacun d’entre nous la figure de la «femme criminelle». Souvent, au centre de leur «affaire», j’ai entendu la présence de l’homme, père, amant, frère, et de leurs violences trop longtemps subies, accumulées, jusqu’à la mort. Tuer, ce fut parfois pour elle se sauver de l’innommable outrage de chaque jour, de chaque nuit. Alors, elles leur ont fait la peau. Et ont payé ce sauvetage du tourment infini de leur âme. Dans Ici Bas, j’ai voulu laisser ces âmes se dire.

Cliquez ici pour afficher le document et vous pourrez le télécharger :Ici-Bas


Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la
Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.
Piranhas

LE DÉLUGE

de Jean-Pierre Chrétien-Goni

 

Cette pièce a été écrit en 2003, au moment de la troisième guerre du Golfe, en Irak. J’avais depuis longtemps été troublé par la puissance de l’épopée de Gilgamesh, comme une sorte de récit originaire de notre civilisation humaine, antérieur à l’Ancien Testament. Un conte premier qui lance la question centrale, anthropologique: qu’est ce qu’être humain? Une histoire indépassable, issue de notre mémoire collective la plus profonde. Et voilà que dans cet ancien pays de Sumer, au début de ce XXI ème siècle, la guerre étend encore sa dévoration: nous n’en avons pas fini avec ça…la question de l’homme avec l’homme. Gilgamesh, Enkidou…

Le projet est né d’une rencontre avec des comédiens aux histoires singulières, navigant avec difficulté aux marges d’une société ignorante de leurs hésitations. J’ai imaginé les embarquer dans l’Epopée de Gilgamesh, pour que nous nous posions au centre de notre monde, en interrogeant l’homme, la société de l’homme, et la guerre de l’homme contre l’homme. L’Epopée sumérienne était exactement l’outil nécessaire.

Cliquez ici pour afficher le document et vous pourrez le télécharger : Le Déluge


Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la
Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.
IMG_1319

ETAT D’URGENCE

de Jean-Pierre Chrétien-Goni

 

Une scène nue. Quatre personnages entrent et se dirigent vers le public. Ils sont de toute évidence «dirigés» par un individu très solennel, fonctionnaire International. Ils sont en mis- sion collective, chargés d’informer le public de l’Etat d’Urgence qui vient d’entrer en vi- gueur. L’Homme Sans Qualité est un individu ordinaire, très ordinaire. La Caissière du Su- permarché est une jeune femme qui lutte pour survivre. Le Réfugié vient d’arriver au terme d’un interminable périple et «squatte» chez l’Homme Sans Qualité. L’Oeil est un observa- teur appartenant à une Organisation Non Gouvernementale.

Des films réalisés par l’Oeil sur l’état du Monde, seront projetés entre chaque scène. Des kits de survie ou des documents d’information pourront être également distribués au pu- blic pendant la performance.

Cliquez ici pour afficher le document et vous pourrez le télécharger :Etat d’urgence


Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la
Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.
SoleilMétalSoir

MÉLANGE INSTABLE

de Jean-Pierre Chrétien-Goni

 

Un jeune comédien s’avance sur scène, il vient pour la lecture d’un texte. Ce texte n’est pas n’importe lequel : c’est L’Enfant Criminel de Jean Genet, censuré lors de sa diffusion radiophonique en 1948.

Il commence la lecture et finalement s’interrompt, puis reprend la parole, sa parole cette fois-ci est son histoire. Se mélange alors au texte de Genet, le récit de la vie de Joël. Il s’abandonne à son récit personnel, douloureux, sans jamais perdre de vue celui de Genet, une «nuisance qu’il fait à [son] âme en même temps qu’il la ravit et l’emporte.»

Cliquez ici pour afficher le document et vous pourrez le télécharger :Mélange Instable


Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la
Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.
Misère1

PIÈCES MISÉRABLES 1

de Ignacio Charraldé

Ces textes sont issus de multiples chantiers d’improvisation entre 2004 et 2006. Le travail de notre Compagnie, «Le Cercle de Craie», se déplaçait de résidence ne résidence, dans les lieux obscurs de notre temps, lieux de l’enfermement carcéral, psychiatrique, ghettos urbains… Ce sont ces traversées bouleversantes, ces rencontres inouïes, qui ont donné naissance à ce qui est consigné ici: histoires de quartier, fables de prison, personnages hors normes, funambules sociaux, acrobates épiques de l’existence, lutteurs infatigables contre toutes les formes d’anéantissement.

Cliquez ici pour afficher le document et vous pourrez le télécharger :Pièces Misérables1


Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la
Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.
Grotesque1

PIÈCES MISÉRABLES ET GROTESQUES

de Ignacio Charraldé

 

Pantins désarticulés, défroques humaines, marionnettes abandonnées accrochées à des fils, peaux d’écorchés (vifs ?), caricatures d’hommes.

Cliquez ici pour afficher le document et vous pourrez le télécharger :Pièces Misérables et Grotesques


Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la
Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.
PortraitImaginaire

PORTRAITS IMAGINAIRES

de Jean-Pierre Chrétien-Goni

 

Les textes qui suivent, portraits ou fragments de récits, sont des fictions. Des fictions qui tentent d’accompagner un processus de création collectif, la construction d’une rencontre nationale « Culture et Pouvoir d’agir des habitants », qui a eu lieu au rassemblement fédéral de la Fédération Française des Centres Sociaux de Dunkerque en juin 2018. Les Droits Culturels Humains furent au coeur de cet évènement et de nos discussions. Comment les comprendre, les mettre en oeuvre? Tant de manière de les voir…ou de ne pas les voir…

Les textes qui vous sont donnés à lire ici n’ont pas d’autre fonction que de s’essayer à ouvrir les imaginaires sur les Droits Culturels.

C’est le rôle de la littérature, – c’est en partie celui de la pratique
artistique en général, en ce qu’elle nous réinvite à considérer l’humanité, la singularité, la subjectivité, dans ce que nous traversons. Cela peut sembler bien « enflé », mais pourtant nous l’éprouvons à chaque lecture d’une histoire, à chaque émotion ressentie devant une évocation, un geste, sur une page ou sur une scène. L’oeuvre peut être grande ou petite, fruit de mille tourments ou geste fugitif, improvisée ou lentement ciselée, au fond peu importe. Ce qui compte, est ce qu’elle nous autorise à mettre en mouvement dans nos images secrètes. Une rêverie, une association d’idée, de visage, un souvenir, un désir de dire ou de faire…

 

Cliquez ici pour afficher le document et vous pourrez le télécharger :Portraits Imaginaires


Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la
Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.